Comment bien gérer sa trésorerie ?

Quelle que soit la taille de votre entreprise, la gestion de la trésorerie doit être au cœur de vos préoccupations. Parce que bien gérer sa trésorerie permet de faire face aux difficultés, VDL Conseil vous guide avec plusieurs méthodes.

En matière de trésorerie et de gestion, la règle d’or est l’anticipation : identifier le plus tôt possible les encaissements et décaissements tout en surveillant l’équilibre des comptes. Les experts comptables de VDL Conseil vous incitent à établir un plan de trésorerie sur l’année à venir pour anticiper vos flux de trésorerie et mettre en place des solutions adaptées. Pensez également au budget prévisionnel pour suivre le développement de votre activité sur les prochaines années.

Le plan de trésorerie doit être tenu à jour régulièrement. La gestion de votre trésorerie est comme celle de votre entreprise : elle est évolutive. Vous pouvez choisir d’effectuer un suivi mensuel, hebdomadaire, voire quotidien, afin de garder un œil sur votre activité pour prendre les mesures correctives en cas de besoin. Vous évitez ainsi les surprises et gardez le contrôle sur votre activité.

En utilisant des outils digitaux pour suivre votre trésorerie, vous gagnez du temps. Suivez, analysez votre trésorerie et votre résultat mensuel grâce à un tableau de bord personnalisé ; anticipez alors votre imposition pour prendre les bonnes décisions au bon moment.

 

Comment éviter les retards ? En facturant rapidement vos clients. L’option de l’acompte à la commande est aussi utilisée. Pour faire face aux retards, il y a les relances automatiques, la facturation des pénalités si les retards persistent (en accord avec les CGV), voire la lettre de relance, la mise en demeure ou l’appel à un tiers (huissier, avocat, société de recouvrement, etc.).

Pour les clients anticipent la date de règlement prévue et qui paient comptant, vous pouvez proposer un escompte commercial (c’est-à-dire une réduction sur la facture souvent de 2%). Vous gagnez ainsi du temps et optimisez la gestion de votre trésorerie, tout en limitant votre besoin en fond de roulement, et entretenant une bonne relation avec vos clients.

Comme avec vos propres clients, négociez vos délais de paiement avec vos fournisseurs et prestataires, en fonction de votre plan de trésorerie. En ayant conscience des encaissements et décaissements à venir, vous pouvez optimiser vos paiements. Notez d’ailleurs que plus les délais de paiement négociés auprès de vos fournisseurs seront long, plus ils compenseront les retards de paiement de vos clients et l’argent mobilisé dans vos stocks.

Nombreux sont les postes de dépenses qui peuvent être diminués. Cela va d’ailleurs souvent de pair avec le gaspillage : lumières, machines ou chauffage qui restent allumés quand les locaux sont inoccupés, impressions non indispensables… De plus, comparez les contrats de vos fournisseurs avec ceux de la concurrence, ou renégociez-les pour diminuer les prix. Centralisez vos achats pour éviter les superflus et économisez en trouvant le meilleur prix.

Sans pour autant doubler vos prix de vente ou vos volumes, vous pouvez les faire évoluer. Pour cela, segmentez votre clientèle et fidélisez-les, adaptez vos prix en fonction de votre concurrence et de la qualité de vos produits ou services, communiquez sur votre activité pour gagner en visibilité, différenciez-vous de vos concurrents, etc.

Si vous êtes en société, une réserve légale est obligatoire, à hauteur de 10% du capital. Cette réserve permet d’accroître votre capacité d’autofinancement. Elle n’est pourtant pas toujours suffisante et il est conseillé d’en conserver davantage. En effet, si vous ne mettez pas en réserve une partie de votre trésorerie, en cas de coup dur, imprévu (impayé client, sinistre…), baisse de résultats, ou investissement, vous vous retrouverez en difficultés.

Une bonne gestion de votre trésorerie est indispensable au bon fonctionnement de votre entreprise, mais demande du temps. En cas de besoin, les équipes de VDL Conseil vous accompagnent.