Négocier avec sa banque

Avant de commencer toute négociation avec votre banque, gardez à l’esprit qu’une banque est une entreprise qui, elle aussi, a pour but d’être rentable. En vous suivant dans votre projet, elle prend des risques. Une fois que vous l’aurez convaincue, vous pourrez alors négocier.

Une banque est avant tout un partenaire. Il est essentiel d’avoir une banque réactive et professionnelle pouvant accompagner l’entreprise dans son développement. Les interlocuteurs de la banque doivent permettre un échange de proximité gagnant/gagnant. Cet échange est tout aussi important que la négociation tarifaire !

Connaître son projet

La première étape pour négocier un financement avec sa banque, c’est de se démarquer des autres entrepreneurs. Pour cela, travaillez votre business plan et mettez en avant des faits et des chiffres concrets. Vous devez prouver à votre banquier que vous savez où vous allez et que vous connaissez votre projet et son marché. En cas de besoin, nous pouvons vous accompagner dans la mise en place de votre business plan.

Connaître les conditions pratiquées

Plusieurs points peuvent être négociés avec votre banque : taux d’emprunt, frais de dossier, assurance, frais de tenue de compte, conditions de découverts autorisés, etc.

Vous pouvez soit négocier dès le début une baisse du tarif de manière globale, ou bien négocier en détail les taux pratiqués par la banque.

Avant de chercher à négocier, il convient de connaitre les conditions du marché.  Si un taux d’intérêt proposé est très bien placé, pourquoi le négocier ? Mieux vaudra alors se focaliser sur d’autres points.

Négocier sa garantie bancaire

La garantie est un élément fondamental de tout crédit. Si rien n’est obligatoire, la banque va logiquement chercher à se couvrir en cas de non-paiement.  Votre objectif est de limiter la garantie personnelle accordée afin de vous protéger.

Quels arguments pour éviter une garantie ? La qualité de votre projet, votre expérience professionnelle, votre secteur d’activité, votre ancienneté bancaire ou bien encore votre niveau d’épargne.

Plusieurs types de garanties existent : caution personnelle, nantissement, hypothèse, PPD, caution mutuelle, …

N’hésitez pas à évoquer le sujet de la garantie de façon transparente et ouverte avec votre banque dès le début du projet. Il est possible de négocier une limitation de la garantie comme la caution dans le temps et dans la durée. Pensez-y !

Connaître les conditions pratiquées

Nous vous invitons à vous mettre à la place de votre banque. Que diriez-vous si un client que vous ne connaissez pas ou peu vous demandait une baisse de tarifs significative ? Si votre entreprise est déjà lancée et que vous souhaitez négocier sur les taux pratiqués ou pour un emprunt, la relation de confiance mise en place vous aidera dans vos échanges et futures négociations. N’hésitez donc pas à informer votre banque de la situation de votre entreprise (baisse d’activité, phases difficiles, prévisionnel financier…) pour mettre en place une relation partenaire.